Le Bénin façonne au mieux sa vision de santé communautaire en axant sa politique sur la prévention et la promotion de la santé ainsi que la mise en place d'un dispositif permanent d'alerte en milieu communautaire. La commune de Nikki marque ainsi le point de départ de cette vaste action qui place davantage l'homme au cœur des priorités de santé. Six communes sont retenues pour le compte de la première phase. Il s'agit de Nikki, Kalalé, Banikoara, Bembèrèkè, Sinendé et Malanville. Au total 1.500 relais communautaires et 37 agents de santé communautaires qualifiés sont déployés pour la mise en œuvre de cette politique innovante. A cette occasion, le Ministre de la santé a rappelé la mission de ces acteurs opérationnels. " Un relais communautaire aura à charge en moyenne 200 ménages. Il aura pour mission de visiter tous les ménages de son aire de couverture au moins une fois par semaine pour détecter les problèmes de santé, conseiller et orienter, distribuer des intrants et produits de santé et aider à la référence des cas. L'agent de santé communautaire qualifié est sous la tutelle de la mairie. Il supervise tous les relais communautaires de son arrondissement, traite les cas usuels, oriente et réfère vers les structures de santé pour la prise en charge des problèmes de santé'', a-t-il fait savoir. Il a également exhorté toutes les parties prenantes à s'investir pour la réussite de cet ambitieux projet qui est en cours de mise en œuvre. La Ministre du numérique et de la digitalisation, Madame Aurelie ADAM SOULE ZOUMAROU a, pour sa part, appelé les populations à accompagner cette action du Gouvernement qui contribuera à l'amélioration qualitative de leur niveau de santé.