SESSION DU COMITE DEPARTEMENTAL DE SUIVI DE L’EXECUTION ET DE L’EVALUATION DES PROJETS/PROGRAMMES (CDEEP) DE L’ANNEE 2021

Organisé par la DDS/Mono à travers le service SPIRS et financé par le Budget National, cette session a réuni le Préfet et Secrétaire général du département, quelques Directeurs des structures départementales, les Maires, les partenaires techniques et financiers, les différents chefs services de la direction, les médecins coordonnateurs des zones sanitaires et le directeur du CHD. Trois (3) temps forts ont marqué le déroulement de la présente session à savoir : Cérémonie d’ouverture officielle ; Déroulement de la session avec diverses Présentations et débats; Cérémonie de Clôture. Il faut retenir que le Taux partiel d’Exécution physique de la DDS-Mono est de 85,68%, celui financier est de 91,17%. Il faut noter que lacomplétude des données est en baisse. Le taux d’utilisation des services des soins curatifs est en augmentation et est au dessus de l’objectif. Il fautsouligner aussi une augmentation de l’utilisation de soins curatifs chez les enfants de moins de 5 ans.  Malheureusement, le département a connu une baisse de la couverture en CPN en dessous de l’objectif. Pour la CPN4 Le département est loin de l’objectif qui est à 60%. Les différentes présentations sont suivies de débats intéressants et riches ayant permis aux participants de s’informer et de poser leurs préoccupations sur les communications de part et d’autres. Les plus importantes ont trait aux activités non réalisées de BUPDOS, le dépistage des enfants malnutris, la résistance des populations de certaines communes à se faire vacciner contre la COVID 19. La session a pris fin sur les mots de clôture du DDS-Mono et du secrétaire général du département du Mono. Le DDS-Mono a remercié tous les participants et a souhaité que les recommandations formulées à la présente session soient réalisées à 100%. Le Secrétaire Général du Département a remercié les participants pour le travail abattu et a souhaité que les recommandations formulées soient exécutées. Il a ensuite encouragé les responsables à divers niveau à mieux faire pour de meilleures performances en 2022. Il a ensuite souhaité une bonne et heureuse année 2022 avant de souhaiter un bon retour à chacun.

Le Bénin lance la politique nationale de santé communautaire

Le Bénin façonne au mieux sa vision de santé communautaire en axant sa politique sur la prévention et la promotion de la santé ainsi que la mise en place d'un dispositif permanent d'alerte en milieu communautaire. La commune de Nikki marque ainsi le point de départ de cette vaste action qui place davantage l'homme au cœur des priorités de santé. Six communes sont retenues pour le compte de la première phase. Il s'agit de Nikki, Kalalé, Banikoara, Bembèrèkè, Sinendé et Malanville. Au total 1.500 relais communautaires et 37 agents de santé communautaires qualifiés sont déployés pour la mise en œuvre de cette politique innovante. A cette occasion, le Ministre de la santé a rappelé la mission de ces acteurs opérationnels. " Un relais communautaire aura à charge en moyenne 200 ménages. Il aura pour mission de visiter tous les ménages de son aire de couverture au moins une fois par semaine pour détecter les problèmes de santé, conseiller et orienter, distribuer des intrants et produits de santé et aider à la référence des cas. L'agent de santé communautaire qualifié est sous la tutelle de la mairie. Il supervise tous les relais communautaires de son arrondissement, traite les cas usuels, oriente et réfère vers les structures de santé pour la prise en charge des problèmes de santé'', a-t-il fait savoir. Il a également exhorté toutes les parties prenantes à s'investir pour la réussite de cet ambitieux projet qui est en cours de mise en œuvre. La Ministre du numérique et de la digitalisation, Madame Aurelie ADAM SOULE ZOUMAROU a, pour sa part, appelé les populations à accompagner cette action du Gouvernement qui contribuera à l'amélioration qualitative de leur niveau de santé. 

ZONE SANITAIRE LA

Avec une superficie de 498 Km², la zone sanitaire LA déssert une population de 208 323.

Lire plus

ZONE SANITAIRE CBGH

D'une superficie de 1120 Km², avec une population estimée à 433 305 habitants en 2022.

Lire plus

Zones sanitaires

Les zones sanitaires représentent le niveau de traduction en actions concrètes des projets et programmes nationnaux de développement sanitaires

Le département du mono compte deux zones sanitaires à savoir la zone sanitaire LA (Lokossa-Athiémé) et la zone sanitaire CBGH (Comé-Bopa-Grand popo-Houeyogbé) avec une population moyenne de couverture comprise entre 200 000 et 300 000 habitants. Chaque zone sanitaire est constituée d'un réseau de services de premier contact et d'un hopital de référence.

Plus de détails

Patenaires

Nos partenaires techniques et financiers contribuent à l'assistance technique et financière par :

  • Un soutien technique en matière de santé, suivi, économie, finances et mise en place d'un environnement favorable
  • Des rencontres régulières visant à partager les leçons tirées de l'expérience, les outils, les approches et les résultats
  • Des échanges favorisant l'apprentissage direct et le partage de points de vue avec les pairs
  • L'emploi d'une variété d’instruments financiers comme des subventions, des investissements en capital, des prêts, et des fonds destinés à des interventions spécifiques.
Logo Bupdos
Logo sante monde
Logo abpf

77

Formations sanitaires

125

Agents de santé qualifié

88%

Fréquentation des FS

35

Arrondissements Couverts

Indicateurs clés

Les indicateurs clés représentent une mesure quantitative qui permet de suivre les performances du secteur sanitaire dans le département au regard des objectifs fixés.

Liens utiles.

Gouvernement

Site du gouvernement

Consuter

Ministère de la santé

Site du ministère de la santé

Consulter

Une plainte ou une suggestion ?

Merci de nous aider à mieux vous servir.